Sur la photographie ci-dessus, c’est doublement moi, Pasquale, parisien d’adoption de longue date, grand amateur de musique, de photographie et de voyages. Avec ce site, je vous parle de ce qui anime ma vie au quotidien.

Musique

Superstars! #3

La musique n’a pas été un élément central de mon éducation, ni par son écoute, ni par sa pratique, et je me suis longtemps contenté de ce que j’entendais à la radio, des tubes du Top 50 de l’époque.

Des rencontres avec des amateurs éclairés ont été déterminantes dès mon entrée à l’université, avec la découverte du rock alternatif, de la scène de Madchester, de l’Indie Pop, du magazine Les Inrocks, de mes premiers concerts et du fanzinat. Je m’y suis jeté à corps perdu, et sans pour autant avoir réussi à jouer convenablement d’un instrument, j’achète et écoute énormément de musique. Très tôt, je me suis essayé au « journalisme » en créant mon propre fanzine, puis en le déclinant sous forme d’un site web, qui n’aura pas résisté à l’épreuve du temps, les obligations professionnelles et familiales prenant le pas.

Ces interviews et articles ressortiront peu à peu, et je les publierai ici-même, le temps de les relire, corriger, formater, publier. En attendant, vous pouvez découvrir les derniers disques que j’ai écoutés, liste qui se met à jour au fil de l’eau.

Photographie

Mon autre passion est une découverte plus tardive encore : la photographie. La photographie n’a longtemps représenté qu’un objet de souvenir, et même si je rapportais toujours quelques photos de mes voyages ou séjours familiaux, ce n’est que tardivement que je me suis pris véritablement au jeu. D’abord, au travers un premier réflex numérique, qui a fait mon bonheur dans ma façon de l’utiliser pour immortaliser certains moments de ma vie familiale. Puis, par une rencontre déterminante avec Richard Bellia, photographe de renom dont j’ai longtemps admiré le travail sur The Cure, et qui m’a donné envie d’aller plus loin et surtout vers l’argentique.

Depuis, je ma passionne pour la photographie argentique, un processus plus lent, plus réfléchi, de la prise de vue au tirage en passant par le développement. Ma curiosité me pousse à explorer les procédés alternatifs, comme la photographie au sténopé, le développement au caffénol, le tirage au cyanotype ou encore les films produits manuellement ou en tout cas artisanalement. Dès que je peux, je teste ce qui me parait intéressant, ludique ou prometteur.

Aujourd’hui, je travaille essentiellement sur la déchéance, un sujet qui m’a toujours passionné, et dont je peux exprimer ma vision au travers la photographie, et ce en abordant trois thèmes principaux :

  • Vous n’irez nulle part : Cette série aborde la déchéance au travers de lieux abandonnés, en particulier les hôpitaux, les sanatoriums, et autres lieux de soins, où la vie commence, et où elle finit souvent. Ils représentent des lieux de passage sporadiques mais incontournables. Au travers les pièces, les couloirs, les ouvertures, les objets trouvés, je m’attache à représenter la fugacité même de ces lieux, qui comme nous, naissent, vivent puis meurent.
  • Amnésie : Avec cette série, j’explore la déchéance de l’enfance au travers les jeux et les jouets oubliés, perdus dans des endroits abandonnés ou insolites, des jouets qui témoignent, comme dans la série précédente, de la fugacité de la vie.
  • Paris, ville lumière : Paris est vue par les touristes du monde entier comme la ville romantique par excellence. Mais au quotidien, elle est tout autre, et si de prime abord, on ne remarque et garde que le meilleur lors de notre passage, un oeil attentif permet de la découvrir différemment, et de constater qu’elle n’est pas aussi romantique que sa réputation le laisse penser.

Voyages

Tour d'Islande

Mes études ayant duré quelques longues années, et l’achat de disques ayant grevé toutes ces années mon budget, je n’ai pu commencer à voyager que tardivement. Mais depuis un premier voyage au Québec, j’ai pris plaisir à visiter d’autres contrées, d’autres villes, rencontrer d’autres cultures. Les obligations familiales ont mis entre parenthèses ces voyages pendant quelques autres années, mais depuis que ma fille est suffisamment grande pour supporter les vols longs courriers, je lui fais partager cette envie de découvrir autre chose que notre environnement immédiat.

Depuis un premier séjour au Québec ensemble, c’est à deux que nous choisissons nos destinations, et que nous discutons des activités à réaliser et des lieux à explorer. Nous avons déjà visité ensemble le Québec, bien sûr, puis la Réunion, l’Ile Maurice, Cuba, la Sardaigne et le Japon.

Mais la liste de nos envies est encore bien longue, et les prochains voyages sont déjà prévus. A découvrir dans un futur plus ou moins lointain !